Blason de la communeOrigine du Nom :
La Paroisse est citée dès 1280 sous le nom de Saint Argoestle, devenu Saint-Aleustr, du nom d'un saint breton auquel on a finalement substitué saint Arnoulf ou Arnould évêque de Metz, mort en 641. On rencontre les appelations suivantes : St Aloestre (1448), St Alloestre (1464), St Arnoulphe (1513), St Alloastre (1536). St Arnould est mentionné comme patron de la paroisse pour la première fois en 1330. St Arnould fut évêque de Metz (mort en 641). Dans le passé St Allouestre et St Arnould ont été utilisés pour désigner la paroisse, l'un plutôt dans les affaires civiles, l'autre en religion.

Blason :
Le blason de St Allouestre, sur lequel figure un poisson à l'anneau d'or évoque St Arnould dont l'anneau épiscopal aurait été retrouvé dans le ventre d'un poisson avec les mentions des noms ancien et actuel de la commune. Les hermines symbolisent l'appartenance à la Bretagne.

Historique :
Quelques vestiges tels que le dolmen de Coët-er Roi, le monument de Tréhardet et le dolmen de Guenestre attestent de l'occupation du territoire à l'époque mégalithique. Au moyen-âge les seigneuries de St Allouestre sont au nombre de trois : Guenestre, Keriolas et Bernac. Keriolas et Guenestre tombent très tôt dans le domaine de Kermeno. Al'époque moderne, seules subsistent les seigneuries de Bernac et Kermeno. Le seigneur de Kermeno est considéré comme le fondateur de l'église paroissiale et en 1563, René de Kermeno obtient du roi Charles IX la création dans la commune de cinq foires annuelles et d'un marché hebdomadaire avec droits de balles, d'étals et de coutumes. La justice de Kermeno se rend sur le gibet installé sur la colline de Kerlegat aujourd'hui appelé la Lande Justice. St Allouestre est un démembrement de la paroisse gallo-romaine et primitive de Radenac. En 1524, alors qu'elles dépendaient du doyenné de Porhoët,Saint Allouestre et Buléon, unies sur le plan paroissial dès 1280, sont annexées au chapître de Vannes en vertu d'une bulle du pape Clément VII. Le recteur Jacques Bouleïs est le premier maire de la commune érigée en 1790. La paroisse prend une part active à la chouannerie sous la conduite de Jean Samson et de Pierre Guillemot.

Histoire :
Saint-Arnould est évoqué à travers le poisson à anneau d'or, et l'évocation du nom ancien et actuel de la commune. Les hermines symbolisent la Bretagne. Saint-Allouestre tire son origine d'un saint breton, aujourd'hui tombé dans l'oubli, Saint Argoestl ou Saint Arouestl. Les formes galloises du nom sont Arguistl, Arwystl. Un Saint Arwystl gallois qui a vécu au 6ème siècle (on fait assez souvent un rapprochement entre ce saint et notre Arouest /Allouestre) serait venu en Bretagne. Ce saint est reconnu dans le diocèse de Vannes puisque Saint Allouestre figure à la litanie des saints du pays vannetais; comme on avait perdu son souvenir, on lui a substitué comme patron de la paroisse, en raison d'une certaine consonnance Saint-Arnouf ou Arnould, évêque de Metz qui mourut le 16 août 641.